Home

En Suisse, les transports publics sont pratiques et faciles à utiliser. Rapides et ponctuels, les trains, les bus, les bus, les bateaux et les remontées mécaniques emmènent les passagers à destination, non sans un certain style. Les innovations dans ce domaine sont à l’avant-garde et c’est grâce à elles que le système de transport public suisse compte parmi les meilleurs au monde.

Transports publics ?

La Suisse est inséparablement liée à son système unique de transports publics, dont l’histoire est étonnamment réussie. Le premier bateau à vapeur suisse du 19e siècle, le plus long tunnel ferroviaire du monde et le premier train de montagne d’Europe y sont nés. Et la Suisse ne s’est pas encore lassée d’investir constamment dans le développement des transports publics et de mettre en œuvre des solutions innovantes et élégantes. Les Suisses et les touristes s’accordent à dire qu’en Suisse, les transports publics sont à la fois futuristes et traditionnels, et qu’ils suscitent un grand enthousiasme. Voyagez avec nous à travers l’histoire du réseau de transport le plus dense du monde.
Station de montagne au Jungfraujoch, observatoire et terrasse panoramique Sphinx, glacier d’Aletsch


Des débuts passionnants

Le 18 juin 1823, le premier bateau à vapeur suisse traversa le lac Léman et, peu après, le lac des Quatre-Cantons. Une quarantaine d’années plus tard, c’est le Britannique Thomas Cook, pionnier du tourisme, qui franchit une nouvelle étape dans l’histoire du tourisme suisse : l’invention des forfaits voyages tout compris, toujours en vogue aujourd’hui. Soixante voyageurs courageux ont quitté Londres pour Genève, puis l’Oberland bernois et enfin Lucerne et Neuchâtel en train, en calèche et en mulets. Cet événement marque également le début de l’élargissement des voies de communication sur les cols alpins et l’ouverture des chemins de fer de montagne qui ont ouvert la voie au tourisme de montagne suisse. En 1871, pas besoin d’être dans la voyance pour voir le premier chemin de fer de montagne en Europe s’ouvrir, reliant Vitznau au sommet du Rigi. En 1882, la construction du tunnel du Saint-Gothard, long de 15 kilomètres, a constitué une autre réalisation importante, qui a permis de créer une liaison nord-sud à travers les Alpes et de créer des stations thermales renommées telles que St Moritz et Zermatt. Dans l’Oberland bernois, région très prisée, des travaux pionniers ont été réalisés dans les années suivantes : le premier téléphérique à Grindelwald (1908) et la liaison ferroviaire du Jungfraujoch (1912), dont la gare – à 3454 mètres d’altitude – est toujours la plus élevée d’Europe. Un peu plus d’un siècle plus tard, en 2016, la Suisse établit un nouveau record mondial avec l’ouverture du tunnel de base du Saint-Gothard (57 km). L’envie de voyager en Suisse a toujours été grande et irrépressible.

Technologie des transports ?

Bien que la Suisse ait déjà obtenu des résultats significatifs en termes d’innovation technique, elle continue à investir dans l’expansion des transports publics. Et ça en vaut la peine. Il y a plusieurs raisons d’explorer le pays de cette façon : les vues à couper le souffle, les liens garantis et le mélange de tradition et d’innovation. Les moyens de transport historiques et modernes se complètent harmonieusement. Un exemple ? Un ancien funiculaire de 1893 vous emmène à la gare centrale du Stanserhorn, où vous pourrez ensuite prendre le futuriste téléphérique. Cet ascenseur, inauguré en 2012, est le premier ascenseur au monde à ne pas être équipé d’un capot supérieur. Le funiculaire des Stoos ne séduit pas seulement les passionnés d’ingénierie : le téléphérique le plus raide du monde est parfaitement adapté à la pente extrême de la montagne et permet aux passagers d’être toujours en position horizontale pour profiter d’une vue imprenable sur dix lacs et le paysage spectaculaire des montagnes tel la transe d’un medium !

Une variété incroyable et de l’adrénaline à l’état pur

Depuis quelque temps déjà, non seulement des bateaux à vapeur majestueux circulent sur les lacs, mais aussi des bateaux motorisés de luxe comme le MS Diamant, qui offre la possibilité de voir sous l’eau, de se dorloter avec un bain de pieds et de se détendre dans les pièces intérieures sous un toit vitré. Pour rester sur le sujet des transparents : quel effet cela a-t-il sur un sol vitré à 170 mètres de hauteur ? Les cabines « Crystal Ride » avec leur sol en verre opaque offrent une vue imprenable sur le glacier lors de l’ascension rapide vers le paradis glaciaire du Matterhorn, le plus haut et le plus moderne téléphérique du monde. Une telle vue vous donnera rapidement le vertige telle une voyante !

Les idées de fiabilité et d’innovation qui sont associées à la Suisse se reflètent également dans son système de transports publics. Il n’est donc pas surprenant que presque tous les habitants de l’Islande puissent voyager dans les trains suisses en même temps. Autrement dit, 291 000 places sont disponibles.
Les Suisses et les Suisses sont très préoccupés par leurs transports publics et en sont fiers à juste titre. C’est pourquoi nous continuerons d’investir dans leurs progrès à l’avenir. Préparez-vous, le prochain record du monde arrivera bientôt.