Politique

Organisation politique

La Suisse a obtenu le statut de confédération en 1948. La Confédération suisse se compose de 26 cantons, qui sont soit des États fédérés, soit eux-mêmes divisés en communes. Les pouvoirs politiques sont répartis entre la Confédération, les cantons et les communes. Une partie de la souveraineté des cantons est accordée à l’État fédéral, ce qui permet aux citoyens de garder un contrôle permanent sur leurs représentants élus. Dans ce contexte, on peut parler d’une démocratie semi-directe qui, à travers des référendums et des initiatives citoyennes, permet aux citoyens de jouer un rôle actif dans le présent et l’avenir du pays.
Les pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire sont exercés par l’Assemblée fédérale, le Conseil fédéral et les tribunaux fédéraux. L’Assemblée fédérale se compose du Conseil national et du Conseil des Etats.
Partis politiques en Suisse

Il existe de nombreux partis politiques en Suisse. Cependant, seuls quatre d’entre eux (les principaux) divisent la scène politique et sont représentés au Conseil fédéral. Il s’agit du Parti socialiste, du Parti chrétien-démocrate, du Parti libéral radical et de l’Union démocratique centrale. Il existe également des partis non gouvernementaux, qui sont représentés au Conseil national. Le plus important est le Parti Vert.
D’autres partis politiques importants sont le Parti travailliste suisse, l’extrême gauche, le Parti libéral du VerdI de Suisse et le parti démocratique bourgeois.
Certains partis politiques ne sont pas représentés au niveau national mais au niveau cantonal ou régional. Il s’agit notamment de l’Alliance de gauche, du Mouvement libéral pour l’écologie, du Mouvement des citoyens de Genève, du Mouvement des citoyens du canton de Vaud et du Parti populaire.